0

Votre panier est vide.

Langue
Devise
TAPIS BERBÈRES : Beni Ouarain, Azilal, Boucherouite, Kilim, Handira... À chacun son identité et ses spécificités.   Le Petit Souk de KNA vous emmène au coeur de l'Atlas avec une sélection de tapis berbères authentiques et originaux dénichés au fil de nos voyages. Depuis quatre ans, nous traversons le Maroc à la découverte des secrets des tapis berbères si adulés et recherchés. Leur origine et la signification des symboles remontent à très loin. On retrouve dans les motifs des tapis berbères d'étonnantes ressemblances avec les signes de l'art pariétal. Les tribus berbères des différentes régions de l'Atlas marocain possèdent leurs propres symboles ayant chacun une... TAPIS BERBÈRES : Beni Ouarain, Azilal, Boucherouite, Kilim, Handira... À chacun son identité et ses spécificités.   Le Petit Souk de KNA vous emmène au coeur de l'Atlas avec une sélection de tapis berbères authentiques et originaux dénichés au fil de nos voyages. Depuis quatre ans, nous traversons le Maroc à la découverte des secrets des tapis berbères si adulés et recherchés. Leur origine et la signification des symboles remontent à très loin. On retrouve dans les motifs des tapis berbères d'étonnantes ressemblances avec les signes de l'art pariétal. Les tribus berbères des différentes régions de l'Atlas marocain possèdent leurs propres symboles ayant chacun une...
Plus →
Dans la tradition berbère, le tissage est un rituel qui se transmet de mère en fille. Faits de laine et de soie, les kilims sont tissés à la main par les femmes au cœur du Moyen-Atlas marocain. Le tissage occupe une grande place dans leur quotidien et comprend plusieurs étapes. Au printemps, les femmes lavent la laine puis la font sécher au soleil. La laine peut être travaillée au naturel ou teinte dans des bains de couleurs avec des pigments naturels. Pour former de longues fibres, elles brossent la laine à l'aide de deux peignes. S'ensuit l'étape du filage où... Dans la tradition berbère, le tissage est un rituel qui se transmet de mère en fille. Faits de laine et de soie, les kilims sont tissés à la main par les femmes au cœur du Moyen-Atlas marocain. Le tissage occupe une grande place dans leur quotidien et comprend plusieurs étapes. Au printemps, les femmes lavent la laine puis la font sécher au soleil. La laine peut être travaillée au naturel ou teinte dans des bains de couleurs avec des pigments naturels. Pour former de longues fibres, elles brossent la laine à l'aide de deux peignes. S'ensuit l'étape du filage où...
Plus →
Récemment ajouté à votre liste:
Wishlist
Récemment ajouté à votre panier :
Votre panier